19e ÉDITION NOVEMBRE 2018Organisé par
Images en bibliothèques

Programme 2018

A. S. Labarthe - Douze et quelques films pour un hommage

Île-de-France

Par : Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou

La filmographie d’André S. Labarthe, décédé le 5 mars dernier, frappe d’abord par la variété de ses portraits de cinéastes, chorégraphes, peintres et écrivains. En plus, les qualificatifs censés caractériser, dans les titres des films, les artistes en question – « visionnaire », « imprévisible », « franc-tireur » ou « à prendre ou à laisser » – semblent très bien adaptés à la figure de Labarthe lui-même. D’où la réflexion très juste de Nicolas Azalbert dans Les Cahiers du cinéma que chacun de ses films est « un portrait en creux de l’auteur .»
Cet hommage se veut le reflet de cette variété et l’empreinte très personnelle que Labarthe a laissée sur chacun de ses films. Il s’ouvre avec un portrait inédit d’Elia Kazan, le tout dernier volet de la série Cinéastes de notre temps.