19e ÉDITION NOVEMBRE 2018Organisé par
Images en bibliothèques

Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Le Dinosaure et le Bébé, dialogue en huit parties entre Fritz Lang et Jean-Luc Godard

Un film réalisé par André S. Labarthe

Production : ORTF
France, 1967
61 minutes, VF

« Vous êtes un bébé, dit F. Lang à Godard, et je suis un dinosaure. » « Vous avez fait 42 films, répond Godard, et je suis au début de ma carrière. » Ce dialogue enregistré en 1964 constitue le point de départ de cette conversation en 8 parties tournée juste après Le Mépris de Godard, une conversation entrecoupée de fragments du Mépris et de M le Maudit de Fritz Lang. L’un des plus célèbres volets de la série Cinéma/Cinéastes de notre temps.

Simenon Maigret, le discours de la méthode

Un film réalisé par André S. Labarthe

Production : On Line Productions
France, 2003
25 minutes, VF

Maigret et Simenon, sont-ils interchangeables ? Claude Chabrol dialogue avec Labarthe sur la figure du mythique commissaire du Quai des Orfèvres et de ses imitations, conversation caustique entrelacée par des images d’archives de l’écrivain belge. Un film conçu comme un polar et réalisé pour la chaîne thématique 13e Rue.

Programmation thématique : A. S. Labarthe - Douze et quelques films pour un hommage

La filmographie d’André S. Labarthe, décédé le 5 mars dernier, frappe d’abord par la variété de ses portraits de cinéastes, chorégraphes, peintres et écrivains. En plus, les qualificatifs censés caractériser, dans les titres des films, les artistes en question – « visionnaire », « imprévisible », « franc-tireur » ou « à prendre ou à laisser » – semblent très bien adaptés à la figure de Labarthe lui-même. D’où la réflexion très juste de Nicolas Azalbert dans Les Cahiers du cinéma que chacun de ses films est « un portrait en creux de l’auteur .» Cet hommage se veut le reflet de cette variété et l’empreinte très personnelle que Labarthe a laissée sur chacun de ses films. Il s’ouvre avec un portrait inédit d’Elia Kazan, le tout dernier volet de la série Cinéastes de notre temps.