18e ÉDITION NOVEMBRE 2017Organisé par
Images en bibliothèques

Photo du webdoc Bénévoles
Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Focus sur la création interactive belge

Pour sa quatrième édition, le Mois du webdoc s’aventure en terres belges ! Après le Canada et le monde hispanophone, cap sur le plat pays où les productions interactives d’ordre documentaire donnent du relief à l’industrie audiovisuelle locale, en cultivant une veine résolument sociale.

Il n’y a pas que la langue qui rapproche la Belgique de la France. Les systèmes de production des deux pays sont assez similaires : diffuseurs publics, subventions gérées par une institution redistributrice, fonds régionaux… L’équation est connue et, si les sommes en jeu sont moins importantes à Bruxelles qu’à Paris, elle a participé à l’émergence d’un écosystème global.

Les premières réalisations webdocumentaires sont d’abord restées isolées, mais elles peuvent désormais s’appuyer sur des acteurs aux moyens grandissants : la Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) bien sûr – et son pôle spécifiquement dédié aux webcréations depuis un peu plus d’un an, mais aussi le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel ou encore le fonds Wallimage. S’ajoute à cela la montée en puissance de festivals qui participent à l’essor et à la renommée du genre : le festival Millenium de Bruxelles organise ses « web-doc meetings » depuis 2012 et le Liège Web Fest s’impose cette année pour sa troisième édition comme un lieu de passage incontournable qui attire bien au-delà de la Belgique.

Tout comme en France, des acteurs « locomotives » ont émergé, contribuant à placer le pays sur la carte de ceux qui comptent dans le domaine des œuvres interactives. Matthieu Lietaert, d’abord, auteur en 2012 du premier livre dédié au webdocumentaire et réalisateur de Brussels Business Online. Citons également Patric Jean, dont l’œuvre transmédia Lazarus avait fait grand bruit également en 2012.

Plus récemment, c’est Sébastien Wielemans qui s’est distingué avec le remarqué Connected Walls, tout comme Patrick Séverin dans une veine plus fondamentalement sociale, avec notamment Salauds de pauvres ou Bénévoles. De quoi revigorer, s’il en était besoin, la longue tradition belge dans ce genre, au cinéma ou à la télévision.

Des réalisations bien ancrées dans leur territoire, donc, qui cultivent leurs racines singulières, mais qui se tournent aussi vers des problématiques d’avenir plus universelles. On pense notamment aux enjeux liés aux usages contemporains d’Internet, déjà présents dans Geek Politics il y a 2 ans. Gageons que les réflexions sur l’ère incertaine des paquets de données soumises aux algorithmes de la Silicon Valley trouveront aussi un écho prochain en Belgique. Parions également que les auteur-e-s d’outre-Quiévrain sauront mobiliser toutes les ressources du web pour toucher les internautes, comme le dispositif de Providence vient récemment de le démontrer. Soit un « jeu sérieux » et un documentaire sur le même sujet : la protection… sociale.

Les auteurs

Les auteurs du focus Belge

Marine Haverland

Productrice et co-fondatrice du Liège Web Fest

Active dans l’audiovisuel depuis 2008, et après un passage chez Versus production, Marine Haverland a fondé en 2012 Aura Films, une structure de développement et de production de projets audiovisuels basée à Liège en Belgique. Spécialisée en transmedia, la structure développe également des projets plus traditionnels comme les longs ou courts métrages de fiction et les documentaires. Marine organise en parallèle des conférences et des formations dans le domaine du transmedia et a co-fondé le Liège Web Fest, 1er festival transmedia belge. Elle réalisera un panorama de la création belge à la Gaité lyrique, à partir de navigations au sein d’œuvres.


Nicolas Bole

Co-animateur et journaliste au Blog Documentaire

Nicolas Bole assure la veille et l’analyse de ce nouveau secteur et plus largement des frontières mouvantes entre l’audiovisuel, le cinéma, le web et les nouvelles technologies. Il a écrit et coordonné Le webdoc existe-t-il ? (Le Blog documentaire Éditions, 2014), un livre récapitulatif sur le genre, en collaboration avec Cédric Mal. Par ailleurs, il travaille en tant que concepteur de projets interactifs pour des structures de productions audiovisuelles (Gedeon Programmes, Cinétévé, Doc en Stock, Once Upon). Nicolas Bole a notamment coordonné les projets web Picasso au cube et Tati Express (sortie novembre 2015), diffusés sur le site d’Arte. Il intervient également auprès d’acteurs du cinéma en formation webdocumentaire (CNC) et dans des festivals ou conférences qui lui sont consacrés (projections à la SCAM et au Centre Pompidou, interventions aux festivals Millenium de Bruxelles et Doc’Ouest). Enfin, il assure des formations sur le webdocumentaire, pour des universités ou des centres de formations (CFPJ, INA, Gobelins...). `

Cédric Mal

Journaliste, documentariste et éditeur

Cédric Mal est le directeur des publications du Blog documentaire. Il a réalisé plusieurs films, est l’auteur de Claire Denis, cinéaste à part, et entière... (ed. de Verneuil, 2008), co-auteur de Le webdoc existe-t-il ? (avec Nicolas Bole, Le Blog documentaire Éditions, 2014). Membre du comité de rédaction de la revue IMAGES documentaires et de la commission "Ecritures et Formes Emergentes" de la SCAM, il intervient dans de nombreuses manifestations dédiées aux (web)documentaires.



Le Blog documentaire est le site d’actualités et d’analyses incontournable en matière de cinémas documentaires et de webdocumentaires. Il propose un accès privilégié à ce monde multiple, contrasté et foisonnant que forment les écritures audiovisuelles d’ordre documentaire. En savoir plus