17e ÉDITION NOVEMBRE 2016Organisé par
Images en bibliothèques

La Mémoire d’Alan de Céline Dréan (c) Vivement Lundi !
Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Une BD du réel ?

Sélection de bandes dessinées documentaires croisée avec des films documentaires.

Ces dernières années, de nombreux auteurs et dessinateurs se sont tournés vers le monde réel, créant des reportages, des documentaires, des fictions qui sont autant de regards d’artistes sur des pays, des peuples, des luttes, des situations qu’ils nous font découvrir et ressentir.

Il y avait le "cinéma du réel", voici qu’apparaît de plus en plus une "BD du réel"... Bande dessinée et cinéma documentaire se côtoient, s’intéressent l’un à l’autre, flirtent et trouvent des points de rencontre. Nous vous proposons une sélection de documentaires sur la bande dessinée et ses auteurs, mais aussi des bandes dessinées en lien avec des films documentaires. Une belle occasion pour organiser un événement et valoriser les collections BD et films des médiathèques !

Ce programme thématique est aussi un hommage au grand cinéaste René Vautier, disparu en début d’année, à travers la BD d’Étienne Davodeau Un homme est mort, en écho au film Afrique 50.

Ce projet propose à la fois des films, des bandes dessinées et des webdocumentaires. Pour les repérer facilement, ils sont signalés par de petites icônes :

les BD

les films

les webdocs


FILMS DOCUMENTAIRE SUR LA BD ET SES AUTEURS

FILMS DOCUMENTAIRE SUR LA BD ET SES AUTEURS

  • Largo de Yves Legrain Crist

Loisel et Tripp, traits complices (2009), de P. Foch, A. Le Guellaud et D. Tripier-Mondancin

  • La BD s’en va-t-en guerre de Mark Daniels
  • Gotlib, trait pour trait de Jacques Pessis
  • La Bibliothèque idéale de Marcel Gotlib de Michel Grosman
  • And my name is Marcel Gotlib de Patrice Leconte
  • American Splendor (docu-fiction) de Shari Springer Berman et Robert Pulcini
  • The Confessions of Robert Crumb écrit par Robert Crumb
  • Comic book confidential de Ron Mann
  • Signé Franquin de Hugues Dayez
  • Pilote - Et Moi, et moi, et moi de Philippe Picard et Jérôme Lambert
Hommage à René Vautier
Afrique 50 de René Vautier (c) Cinémathèque de Bretagne

Hommage à René Vautier

A travers un ce projet, il vous est proposé de rendre hommage à René Vautier en mettant en écho son film Afrique 50 avec la BD Un homme est mortd’Etienne Davodeau et Kris. Il vous est également suggéré le documentaire Avril 50 de Bénédicte Pagnot qui retrace justement l’histoire du film et de la BD.



Afrique 50 de René Vautier
1950 / France / 17’ / Ligue française de l’enseignement
C’est l’après-guerre. L’Europe s’est reconstruite. Tout marche pour le mieux dans les "colonies-modèles" où la République française mène ses pupilles d’une main maternelle vers les lumières de la raison et du progrès. Tout le monde, pourtant, n’est pas de cet avis. Premier film anticolonialiste de l’Hexagone, interdit puis récemment primé par le ministère des Affaires étrangères, cet efficace pamphlet contre le colonialisme en Afrique noire valut à son auteur treize inculpations et une condamnation à un an de prison.

Modalités de diffusion :
Cinémathèque de Bretagne
Contact : Antoinette Roudaut
antoinette.roudaut@cinematheque-bretagne.fr
02 98 43 60 46
La Cinémathèque de Bretagne propose également ce film au sein d’un programme de 4 films de René Vautier : en savoir +


Avril 50 de Bénédicte Pagnot
2007 / France / 32’ / Vivement lundi !
En suivant le travail du scénariste Kris et du dessinateur Etienne Davodeau, "Avril 50" retrace les principales phases de la création de la bande dessinée "Un homme est mort". Il interroge les motivations des deux auteurs, leur rapport à l’histoire du mouvement ouvrier et leurs regards sur les événements brestois d’avril 1950.

Modalités de diffusion :
Catalogue Images de la culture
15 € TTC (DVD ou bluray)
Contact : Alain Sartelet
01 44 34 35 05 / alain.sartelet@cnc.fr

Nucléaire
Nuclear nation II de Atsushi Funahashi

Nucléaire


  • Au pays du nucléaire d’Esther Hoffenberg
    2009/ France / 70’ / The Factory Productions
    En arpentant une région magnifique, la réalisatrice veut comprendre comment vivre si proche d’une industrie qui crée son lot d’angoisses.
  • Déchets : le cauchemar du nucléaire d’Eric Guéret
    2009 / France / 98’ / Bonne Pioche production
    En partant à la quête de "la vérité sur les déchets", ce film a l’ambition de donner enfin à chacun les clefs pour comprendre des choix qui pèsent lourd dans l’avenir de l’humanité.
  • De l’énergie à revendre de Marc Toulin
    2008 / France / 52’ / France 3 Normandie
    Le film propose une réflexion sur le militantisme de l’association anti-nucléaire Greenpeace dans le Cotentin depuis 1992. Images d’archives, entretiens avec les activistes, interventions filmées sur le terrain permettent de mettre en perspective le débat sur l’avenir du nucléaire en France.
  • Le Sacrifice de Wladimir Tchertkoff et Emanuela Andreoli
    2003 / Suisse / 24’ / Feldat Film
    Anatoli fait partie de ces centaines de milliers d’hommes qui, dans les jours qui ont suivi la catastrophe de Tchernobyl, en avril 1986, ont travaillé à la décontamination du site, des villages, des routes et des champs alentour, et à la construction improvisée du sarcophage recouvrant le réacteur n°4 en fusion pour éviter qu’il ne s’effondre, provoquant une explosion atomique 20 à 50 fois supérieure à celle d’Hiroshima. >


Monde ouvrier, travail et syndicalisme
Les LIP, l’imagination au pouvoir de Christian Rouaud

Monde ouvrier, travail et syndicalisme


  • Fils de Lip de Thomas Faverjon
    2007 / France / 51’ / TS Productions
    Articulant l’histoire sociale à la chronique intime, l’enquête de Thomas Faverjon part du sentiment d’échec transmis par ses parents. Comme ceux-ci répugnent à s’expliquer, le réalisateur se tourne vers d’autres protagonistes du conflit Lip – militants CFDT, CGT, groupes Femmes, amis de la famille – pour reconstituer l’histoire en insistant sur le second conflit (1976-1980).
  • Les LIP, l’imagination au pouvoir de Christian Rouaud
    2007 / France / 118’ / Les Films d’ici
    Ce film part à la rencontre des hommes qui ont mené la grève ouvrière la plus emblématique de l’après 68, celle de LIP à Besançon. Un mouvement de lutte incroyable, qui a duré plusieurs années, mobilisé des foules entières en France et en Europe, multiplié les actions illégales sans jamais céder à la tentation de la violence, poussé l’imagination et le souci de démocratie à des niveaux jusque-là jamais atteints.
  • Rêves d’ouvrières de Phuong Thao Tran
    2006 / France / 51’ / Ateliers Varan
    Chaque matin, ces filles de la campagne venues chercher fortune à Hanoï sont des milliers à quitter la banlieue pour se rendre à pied, au milieu des voitures et des motos, à leur travail ou à la recherche d’un emploi au pays de Cocagne, la florissante zone industrielle japonaise. (...)
  • Hier sprach der preis de Sabrina Jäger
    2014 / Allemagne / 72’ / Jäger/Weiner
    "Tout doit disparaître" : jamais panneau n’a été plus impérieux. Informée que la chaîne allemande de bricolage Praktiker ferme définitivement, la réalisatrice part filmer les dernières semaines du magasin sis dans sa ville natale, Bruchsal.
Homosexualité
Les Invisibles de Sébastien Lifshitz

Homosexualité


  • Les Invisibles de Sébastien Lifshitz
    2012 / 115’ / France / Zadig production
    Des hommes et des femmes, nés dans l’entre-deux-guerres. Ils n’ont aucun point commun sinon d’être homosexuels et d’avoir choisi de le vivre au grand jour, à une époque où la société les rejetait. Ils ont aimé, lutté, désiré, fait l’amour. Aujourd’hui, ils racontent ce que fut cette vie insoumise, partagée entre la volonté de rester des gens comme les autres et l’obligation de s’inventer une liberté pour s’épanouir. Ils n’ont eu peur de rien.

  • Vivant ! de Vincent Boujon
    2014 / 84’ / France / The Kingdom
    Cinq garçons ont décidé de s’initier au saut en parachute. ! Dans ce film drôle et sensible, ils vont éprouver cette fraction de seconde où l’on se décide à plonger dans l’inconnu. Où l’on prend conscience de sa fragilité, d’une mort possible, mais aussi de l’ampleur du monde et de l’intensité de la vie. ! Ce qui les rassemble ? Leur séropositivité.

  • Le FHAR (Front homosexuel d’action révolutionnaire de Carole Roussopoulos
    1971 / 25’ / France / Video Out
    1971. En quelques mois, Carole Roussopoulos filme l’émergence joyeuse et totalement subversive du mouvement homosexuel dans le champ politique français : de l’insertion "sans invitation" du groupe de militants dans les rangs du défilé syndical du 1er mai aux "AG" fiévreuses qui suivirent et où s’exprima, pour la première fois, une volonté collective de casser les préjugés et d’ouvrir les esprits sur un sujet jusqu’alors tabou.

L’Homme face au climat
Au gré de la plume arctique de Joël Health

L’Homme face au climat

La France accueillera fin 2015 la 21ème Conférence des Nations unies sur les changements climatiques.

Cet événement politique crucial est l’occasion de s’intéresser à notre planète et d’initier un débat avec le public autour de l’intervention de l’homme sur son environnement et de ses conséquences.
Voir le projet



Génocides : le documentaire à l’épreuve de la représentation
La Langue ne ment pas de Stan Neumann

Génocides : le documentaire à l’épreuve de la représentation

Les génocides ébranlent nos possibilités de représentation. Comment parler de l’horreur et comment la représenter ? Génocide des Arméniens, Shoah, génocide des Tutsi au Rwanda : les voies qui mènent à la compréhension de ces crimes ne sont pas qu’historiques ou politiques, elles sont humaines.

Le documentaire explore les différentes facettes de ces événements hors norme, les mécanismes idéologiques, politiques et humains de leur genèse et de leur mise en œuvre, donne la parole aux « bourreaux » et à leurs victimes, dénonce leur négation. Il interroge et participe à leur mémoire, une mémoire non pas figée mais vivante, à la fois collective et personnelle, intime et politique.
Voir le projet

La shoah


La Génocide des arméniens


La Génocide des Tutsi au Rwanda


Vivant !
Vivant ! de Vincent Boujon

Vivant !

"Vivant !" est un corpus de films élaboré par Vincent Boujon, réalisateur du film Vivant !, projeté à l’ouverture du Mois du film documentaire 2014.

Cette sélection est une véritable ode à la vie, un parcours cinéphile qui propose de porter un regard sur la vie mais aussi la mort, pour l’interroger et se sentir vivant !
Voir le projet



Portraits de Roms
Spartacus et Cassandra de Ian Nuguet

Portraits de Roms


  • Le Terrain de Bijan Anquetil
    2013/ France / 43’ / L’Atelier documentaire
    Pendant un an, Bijan Anquetil filme un groupe de Roms investissant un terrain avant de se voir "déplacé" dans une ville voisine.
  • Spartacus et Cassandra de Ian Nuguet
    2014/ France / 81’ / Morgane Productions
    Deux enfants roms sont recueillis par une jeune trapéziste dans un chapiteau à la périphérie de Paris. Un havre de paix fragile pour ce frère et sa sœur de 13 et 10 ans, déchirés entre le nouveau destin qui s’offre à eux, et leurs parents vivant dans la rue.
  • Des Français sans histoire de Raphaël Pilloso
    2009 / France / 84’ / L’Atelier documentaire
    En 1912 la République Française crée des citoyens de seconde zone : "les Nomades". Les individus catégorisés comme "Nomades" ont été internés dans des camps disséminés dans tout le pays entre 1940 et 1946.
  • Le Pendule Costel de Pilar Arcila
    2013 / France / 68’ / Kamatomi films
    Issus de la communauté Rom de Roumanie, Costel et sa famille élargie se déplacent entre la France, la Suisse et leur propre pays, à la recherche d’un moyen de gagner leur vie. Film de famille et archive poétique du présent, le documentaire se place à la croisée des regards et suit leur quotidien fait de débrouilles, de croyances et de survie. Entre errance et migration économique, le parcours de Costel nous parle d’une Europe à économie variable mise à l’épreuve de ses rêves et de ses communautés les plus démunies.
  • Adela de Avril Besson
    2013 / France / 36’ / La Fémis
    Une jeune mère roumaine élève avec rigueur et tendresse ses trois enfants. Arrivée en France il y a dix ans, elle s’est installée depuis quelques mois au bord de la nationale 7, au sud de Paris. Le quotidien : un toit fabriqué de palettes et des bâches pour s’abriter des intempéries. Elle tient son rôle, coûte que coûte. Une vie précaire et menaçante qui renforce la vigilance et les liens entre les différents membres de la famille. Le spectateur partage l’espace confiné mais chaleureux de cette famille. >

Dans les bidonvilles

Dans les bidonvilles


  • Les Gens des baraques de Robert Bozzi
    1995 / France / 88’ / JBA Productions
    En 1970 encore, plus de cent bidonvilles encerclaient Paris, et Saint-Denis était l’une des trois grandes villes portugaises d’Europe. Robert Bozzi y tournait alors un documentaire pour le PCF. À l’époque, il regardait les habitants "comme un groupe social particulièrement exploité par le capital". Avec le temps, les images ont perdu de leur force politique au bénéfice de leur intensité humaine. Cette fois-ci, ce sont les personnes qui l’intéressent : que sont-elles devenues ? Son enquête l’entraîne dans les cités de Saint-Denis qui ont remplacé les baraques, et il écoute les témoignages des anciens de cette communauté portugaise, frères de la galère et fils de la misère. Obsédé par l’image d’un nouveau-né, qui devient le fil symbolique et conducteur du film, il poursuit sa quête jusqu’au Portugal puis en Suisse...


Droit du sol, frontières, figures de migrants
Héros sans visage de Mary Jimenez
Regards sur le Liban
The Lebanese rocket society de Khalil Joreige et Joana Hadjithomas

Regards sur le Liban


  • The lebanese rocket society de Khalil Joreige et Joana Hadjithomas
    2012 / Liban / 100’ / Abbout Productions
    Au début des années soixante, pendant la Guerre froide et avant la Guerre des 6 Jours, un groupe de chercheurs utopistes entre dans la course à l’espace. Parfois, les rêves peuvent surmonter les tragédies de l’Histoire...
  • Pays rêvé de Jihane Chouaib
    2011 / France / 85’ / Iskra
    Comment rentrer “chez soi” quand tout a changé, quand on a passé sa vie ailleurs, quand on est devenu “un autre” ?
Regards sur les Etats-Unis
La Mémoire d’Alan de Céline Dréan

Regards sur les Etats-Unis


Focus sur

  • La Mémoire d’Alan de Céline Dréan
    2007 / France / 27’ / Vivement lundi !
    Emmanuel Guibert, auteur de bande dessinée, raconte son amitié passée avec Alan Ingram Cope, ancien GI de la seconde guerre mondiale, devenu le héros d’une de ses oeuvres intitulée La Guerre d’Alan. Le vieil homme est mort en 1999. Depuis, Emmanuel prolonge la vie graphique du soldat et réécoute sa voix, qu’il avait consciencieusement enregistrée.
    Ce film raconte un créateur qui, en transcendant une amitié, propose un regard intime et inédit sur la seconde guerre mondiale. Le récit d’Emmanuel Guibert dialogue avec les mots du vieil homme disparu. Des images super 8 incarnent le souvenir de l’Île de Ré où s’est forgée leur amitié. Les vignettes de la bande dessinée et les photos d’Alan tissent les fils d’une mémoire à deux têtes.

    Modalités de diffusion :
    Vivement lundi !
    50 € (tarif spécial Mois du doc)
    Contact :
    contact@vivement-lundi.com
    02 99 65 00 74

  • American passage de Ruth Beckermann
    2011 / Etats-Unis / 121’ / Ruth Beckermann Filmproduktion
    « Enfin libres ! », scande cette Afro-américaine ravie au lendemain de l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis. Sur le thème de la recherche du bonheur (inscrite dans la Constitution) à l’époque de la crise économique, le film part à la rencontre des Américains aux quatre coins de la fédération.
  • Foreign parts de Véréna Paravel et John-Paul Sniadecki
    2010 / Etats-Unis / 77’ / Harvard Film Study Center
    Lorsque apparaît à l’écran ce qui ressemble à un immense garage à ciel ouvert délabré où s’entassent des voitures destinées à la casse, dont les habitants récupèrent, pour en faire une sorte de commerce sauvage, les pièces détachées (« Parts »), le spectateur se croit projeté dans un pays du tiers-monde de langue hispanique. Or, des indices apparaissent, de plus en plus nombreux, qui font douter du lieu réel du tournage. Un doute qui ne fait pas apparaître comme un soulagement la révélation soudaine et inattendue du lieu réel de l’action : Willets Point, pas très loin des courts de tennis de Flushing Meadows, dans le quartier du Queens, à New York (Etats-Unis).
  • Histoires d’Amérique de Chantal Akerman
    1988 / Belgique / 95’ / RTBF
    « Au lieu de connaître mon histoire par une transmission directe de parents à enfant, il m’a fallu passer par la littérature et lire Isaac Bashevis Singer par exemple. Mais cela ne suffisait pas. Ses souvenirs à lui ne pouvaient pas être tout à fait les miens. Alors d’un emprunt à l’autre, je me suis constitué des souvenirs imaginaires."
  • On the Bowery de Lionel Rogosin
    1956 / Etats-Unis / 62’ / Lionel Rogosin
    Film à la frontière de la fiction et du documentaire, il met en scène des acteurs non-professionnels, tous rencontrés dans les bars du quartier du Bowery ; une vision sans complaisance d’hommes à la dérive, se débattant entre nuits alcooliques et travail temporaire le jour.
  • Route One USA de Robert Kramer
    1989 / France / 244’ / Les films d’ici
    À la fin des années 1980, après dix ans d’exil européen, Robert Kramer et Doc (Paul McIsaac) retournent aux États-Unis : non pas chez eux mais à leurs origines, comme il est précisé dès le départ. Ils suivent la "Route One" qui longe la côte Est de la frontière canadienne à la Floride, la route qui relie les États fondateurs.
  • American Dreamer de Thomas Haley
    2012 / France / 32’ / Ceresa films
    Avec la cérémonie new-yorkaise des 10 ans du "11 septembre" comme toile de fond, "American Dreamer" est le portrait d’un jeune poète en quête d’identité dans une pays fortement traumatisé.


Regards sur la Bosnie
Une jeunesse bosnienne de Laura Tangre, Claire Jeantet, Fabrice Catérini

Regards sur la Bosnie


  • Casque bleu de Chris Marker
    1995 / France / 26’ / Chris Marker
    En 1995, Chris Marker a rencontré François Crémieux, appelé volontaire dans les Casques bleus, resté six mois en 1994 dans l’enclave de Bihac en ex-Yougoslavie. Face à la caméra, en gros plan, le jeune homme témoigne de sa présence là-bas et livre une réflexion d’une clairvoyance et d’une honnêteté remarquables sur ce qu’il a vécu.
  • Déchets : le cauchemar du nucléaire d’Eric Guéret
    2009 / France / 98’ / Bonne Pioche production
    En partant à la quête de "la vérité sur les déchets", ce film a l’ambition de donner enfin à chacun les clefs pour comprendre des choix qui pèsent lourd dans l’avenir de l’humanité.
  • Les Vivants et les morts de Sarajevo de Radovan Tadic
    1993 / France / 74’ / Archipel
    Radovan Tadic, cinéaste yougoslave vivant en France depuis vingt-cinq ans, a filmé à Sarajevo sur une période de plusieurs mois, entre octobre 1992 et mai 1993. Il montre la vie quotidienne en s’attachant à quelques personnes dont les destins dessinent peu à peu, dans leur horreur et leur tristesse, le destin collectif d’une population.


Hommage à Charlie Hebdo
L’An 01 de Jacques Doillon, Alain Resnais et Jean Rouch

Hommage à Charlie Hebdo


  • Comme si nous attrapions un cobra de Hala Alabdalla Yakoub
    2012 / France, Syrie / 120’ / Les productions de l’oeil sauvage
    Comment être journaliste politique quand tout sujet est tabou ? Comment être caricaturiste quand il n’y a plus que des massacres ? Hala Alabdalla avait prévu de longue date un film sur la caricature et le journalisme en Syrie, mais entre-temps sont survenus les événements de 2012.
  • C’est dur d’être aimé par des cons de Daniel Leconte
    2008/ France / 118’ / Film en stock
    Pour avoir reproduit les douze caricatures danoises ayant déclenché la colère des musulmans aux quatre coins du monde, Philippe Val, le patron de Charlie Hebdo, journal satirique français, est assigné en justice. Un procès hors norme que Daniel Leconte suit en temps réel pour décrypter, avec les acteurs clés, les enjeux politiques internationaux, médiatiques et idéologiques.
  • Y’a rien de sacré de Gary Beitel
    2003 / Canada / 52’ / ReFrame Films
    Ce long métrage documentaire trace un portrait incisif des caricaturistes des journaux "La Presse" et "The Gazette". Serge Chapleau et Aislin font trembler les politiciens depuis 30 ans. Qui sont ces dessinateurs réputés pour leur féroce virtuosité ?