17e ÉDITION NOVEMBRE 2016Organisé par
Images en bibliothèques

0 Responsables ©
Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Focus hispanophone

Pour sa troisième édition, le Mois du webdoc étend et consolide un peu plus sa toile ! Après l’éclairage spécifique que nous vous avons proposé l’an passé sur le Canada – pays interactif, s’il en est – cap sur le monde hispanophone à présent !

L’Espagne et l’Amérique Latine pointent enfin le bout du nez de leurs souris sur le terrain des webdocumentaires, et nous nous en réjouissons. Ce coup de projecteur vient donc saluer les initiatives qui se développent à Barcelone, Buenos Aires ou encore Bogota.

Si nous devons en partie le foisonnement certain que nous connaissons aujourd’hui en France et au Canada au soutien public dont bénéficient ces types de programmes (CNC, ONF…), force est de constater que c’est aussi la sphère publique qui joue un rôle moteur dans le monde hispanophone.

C’est par exemple dans le sillage de la télévision publique TVE qu’est né Las Voces de la memoria, qui se penche, par le biais de portraits, sur le pouvoir curatif de la musique sur les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Autre webdoc notable en Espagne 0responsables, un projet sur l’accident de métro de Valence, produit par Barret Films.

Mieux encore, c’est au sein de l’université autonome de Catalogne qu’ont éclos les deux projets espagnols sans doute les plus audacieux à ce jour : Seat, sombras del progreso et V.O.S.E.

Pour Seat, premier webdoc Espagnol, l’aventure de la marque automobile constitue le cœur du sujet : constructeur automobile national, son histoire épouse celle du pays, de la dictature franquiste à celle des marchés. Truffé d’images d’archives, le webdocumentaire propose en quelques modules et portraits de s’arrêter sur la culture ouvrière d’une entreprise qui a pu servir d’outil de production et de propagande au régime des Généraux.

Dans V.O.S.E (pour Version Originale Sous-titrée en Espagnol), le documentaire interactif propose de réinterpréter le sens des images en jouant avec les sous-titres de certaines séquences tirées de films.

Le « modèle » est sensiblement le même en Argentine, où la télévision et les universités publiques se sont installées à la pointe des expérimentations sur les nouveaux médias. Citons en exemple Calles perdidas , un webdoc sur le trafic de drogues à Rosario, ou encore 30 ans de démocratie, un programme produit en 2013 à l’occasion de l’anniversaire du retour de la démocratie dans le pays, en 1983. Le webdoc regroupait 30 témoignages vidéo et permettait au spectateur de participer en y déposant ses propres souvenirs.

Autant d’essais et d’expérimentations qui laissent à penser que l’avenir des webproductions s’écrit aussi dans le monde hispanophone…

Cédric Mal