18e ÉDITION NOVEMBRE 2017Organisé par
Images en bibliothèques

Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Corps et sport dans le cinéma documentaire

Un film réalisé par Federico Rossin

Production : .
France, 2016
120 minutes, VF

CINE CONFERENCE
Les origines du cinéma sont liées au corps et à sa représentation. Entre 1882 et 1894, pour établir les lois mécaniques du mouvement, Étienne-Jules Marey et Georges Demenÿ utilisent la chronophotographie : leur sujet d'élection est le corps et le geste du sportif. À partir de cette scène originaire, corps et sport deviendront un binôme indissoluble pour le cinéma documentaire. Le corps des sportifs est filmé à des fins de propagande (esthétisation du politique), symboliques (mythologisation du héro) ou économiques (marketing). Les formes que les cinéastes adoptent reflètent les innovations majeures du septième art. Tous les procédés sont utilisés et réinventés : surimpression, superposition, accélération, ralenti, image fixe, split screen, etc. Pourtant, cette grande créativité est à double tranchant : la puissance du cinéma peut aussi reproduire l'aliénation de la masse, de la foule, des supporters. C'est une histoire encore en devenir, nous retracerons ses étapes.

Autour de la séance

En présence de Federico Rossin. Critique, historien, programmateur indépendant, il travaille régulièrement pour les plus grands festivals de cinéma européens : Lussas, DocLisboa, Cinéma du réel, Filmmaker of Milan.

Programmation thématique : Filmer le sport

En cette année d’événements sportifs internationaux, nous questionnerons la façon de « Filmer le sport ». Selon Jean-Luc Godard, filmer le sport « c’est maintenir une certaine vérité. Le corps ne ment pas ». Nous porterons donc de multiples regards sur les sports : social, culturel, politique. Nous évoquerons la mission émancipatrice, la mise en scène de la beauté des corps, la force créatrice et les enjeux politiques du sport grâce à la rencontre avec des sportifs, des réalisateurs, des artistes, des metteurs en scène, des journalistes et des historiens du cinéma. La richesse de ce programme est due à l’enthousiasme et la qualité des points de vue et des propositions de nos partenaires, chaque année plus nombreux.