NOVEMBRE 2019 20 ans !Organisé par Images en bibliothèques

Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Etre vivant et le savoir

Un film réalisé par Alain Cavalier

Production : Caméra One Télévision, ARTE
France, 2019
80 minutes, VF

Emmanuèle Bernheim et Alain Cavalier sont liés par trente ans d’amitié. Ils préparent un film d’après le livre autobiographique de la romancière : Tout s’est bien passé. Elle y raconte comment son père lui a demandé « d’en finir » à la suite d’un accident cardio-vasculaire. Cavalier lui propose de tenir son propre rôle et que lui, soit son père. Un matin d’hiver, Emmanuèle téléphone à Alain ; il faudra retarder le tournage jusqu’au printemps, elle est opérée d’urgence.

Autour de la séance

Rencontre avec le réalisateur

Séance suivie d'une rencontre avec Vincent Dieutre et Alain Cavalier

Avant séance
Projection des films de l'atelier mené par Estelle brun au CHU de Serre-Cavalier (15 min.).

L'atelier de réalisation s'est déroulé en octobre avec les résidents du CHU Serre Cavalier : faire des à la manière des "24 Portraits d’Alain Cavalier".
L’idée est de faire avec 3, 4 ou 5 résidents un film très court (3 min maximum) dans lequel ils racontent une histoire personnelle, un souvenir, une passion, leur métier, etc. Ils seront filmés là où ils le souhaitent, dans leur chambre, les espaces de l’hôpital, faisant une activité, une action, racontant à partir d’un ou plusieurs objets, de photographies, etc.

Programmation thématique : Portrait/Autoportrait

Les bibliothèques de la ville de Nîmes, fidèles depuis toujours au Mois du doc, fêtent les 20 ans de la manifestation ! Toujours avec le désir d’organiser des rencontres avec le cinéma, c’est une belle occasion d’agrandir le cercle et de convier la littérature, la photographie, la peinture, la musique et de retrouver nos compagnons de route. Ensemble, nous développerons la question du « Portrait / Autoportrait ». Nous associons le « portrait » à « l’autoportrait », entre auto-fiction et regard sur l’autre, entre archive de sa propre existence et mise en scène de la rencontre. Nous verrons ainsi comment les cinéastes se racontent à travers autrui et comment ils se nourrissent des rencontres qu’ils font, moteur nécessaire à toute démarche documentaire.