18e ÉDITION NOVEMBRE 2017Organisé par
Images en bibliothèques

Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Le Cousin Jules

Un film réalisé par Dominique Benicheti

Production : Rytmafilm, Société des films Orzeaux
France, 1972
91 minutes, VF

Dans la campagne bourguignonne, vit un couple d’octogénaires. Jules est forgeron et passe ses journées à créer des objets en fer. Sa femme, Félicie, s’occupe du potager, de préparer leurs repas et partage avec lui le café du matin dans la forge. La simplicité de leur routine quotidienne nous immisce dans l’intimité d’une relation de toute une vie... Le Cousin Jules est un film de 1973 réalisé par Dominique Benicheti, tourné en Cinémascope et enregistré en stéréo, véritable prouesse technique pour l’époque. Le Cousin Jules est une ode à la beauté de la France rurale.

Autour de la séance

A 18h, Luc Delmas, Directeur du Festival Caméras des Champs (Festival international du film documentaire sur la ruralité) dressera un diaporama de la représentation de la ruralité dans le cinéma documentaire français d'aujourd'hui (entrée gratuite).
Après un verre de l'amitié dans le hall, il introduira la séance de Le cousin Jules à 20h30.

Programmation thématique : Indigène ou être né quelque part

L’ensemble des films sélectionnés abordent le mythe de l’indigène dans son acception large, interrogeant l’enracinement, le déracinement, la rencontre, la notion d’identité, la culture de l’oralité et les effets de tribus... Ainsi, pas de risque de stigmatisation avec le "cinéma autochtone" de Swagger, les racines personnifiées par Félicie et Jules (Le cousin Jules), quand Retour à Forbach propose l’introspection du lien à une ville d’enfance, du plus intime au plus collectif, que Brothers of the night, expose la communauté face à la mondialisation et Zona Franca illustre une cruelle et lucide histoire universelle dans le jaillissement d’une mémoire des peuples du Chili.

A voir aussi dans cette thématique :