18e ÉDITION NOVEMBRE 2017Organisé par
Images en bibliothèques

Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Barfuß und ohne hut

Un film réalisé par Jürgen Böttcher

Production : Defa
Rda, 1964
26 minutes, VOST

Barfuß und ohne hut / Pieds nus et sans chapeau
Prerow, au bord de la Mer Baltique, Eté 1964.
Un groupe de jeunes en vacances, en jeans (!) et pull-overs négligents, batifolent dans l’eau, écoutent du blues et dansent le twist autour d’un feu de camp. L’évocation de leurs espoirs et de leurs rêves les amène à méditer sur leur quotidien. Un film enjoué, habité par le souffle des sixties.
Barfuß und ohne Hut n'a pas été interdit officiellement, mais il n'a pratiquement pas été montré en Allemagne de l'Est car sa vision des jeunes et leur façon de se mettre en scène a fortement déplu aux fonctionnaires du parti.

Das haus / 1984

Un film réalisé par Thomas Heise

Production : Staatliche Filmdokumentation der DDR
RDA, 1984
53 minutes, VOST

Das haus / 1984, La maison / 1984
Ce film a été tourné en 1984 au Conseil municipal de l’arrondissement Berlin-Centre en RDA, (...). Il était impensable pour des officiels de la RDA que quiconque puisse se balader avec une caméra sans obtention préalable d’autorisation. Les protagonistes présents partaient du principe qu’il s’agissait d’un tournage dûment sécurisé. Il s'agissait pourtant d'une véritable piraterie, seuls les prémices avaient fait l’objet d’une autorisation. Nous sommes ici en présence d’un chaînon manquant important de l’histoire culturelle est-allemande. 1984 à Berlin-Est, dans la mairie d’arrondissement du "Centre", sur l’Alexanderplatz. La vie quotidienne des administrateurs et de leurs administrés s’y déroule avec la régularité de ces ascenseurs perpétuels dont les bâtiments officiels allemands ont le secret. 1984 à Berlin-Est, entre dimanche électoral, lundi de Pentecôte, vendredi de solidarité et samedi de la paix mondiale, une semaine bureaucratie exemplaire.

Autour de la séance

En présence de Thomas Heise et Matthias Steinle, Maître de Conférences, spécialiste du cinéma Allemand à l'Université Paris 3.

Programmation thématique : Jouer / déjouer l'interdit

L’histoire du cinéma documentaire est jalonnée d’aventures filmiques dues aux multiples censures et interdits de par le monde. Censures frontales ou insidieuses qui ont pris divers visages au gré des pays et des époques et qui ont produit un singulier cinéma de résistance. Des origines (du cinéma) à nos jours, de la Chine à la France en passant par l’Iran, nous vous proposons un choix de films qui ont bravé, déjoué ou joué avec les interdits, usant de l’art comme arme de liberté. Usant avec art de la liberté.