18e ÉDITION NOVEMBRE 2017Organisé par
Images en bibliothèques

Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Où sont nos amoureuses

Un film réalisé par Robin Hunzinger

Production : Real Productions
France, 2006
53 minutes, VF

Deux jeunes provinciales, Emma et Thérèse, étudiantes puis professeurs dans les années 30, tentent de construire une vie commune à la fois engagée et amoureuse. L’été 1935, elles font "le voyage en URSS" et songent à adopter un enfant. Leur émancipation va se transformer en apprentissage douloureux, puis en épreuve du feu. À leur rupture, en 1940, Emma, mariée, vit dans une Alsace annexée par l’Allemagne nazie. Thérèse s’engage et joue un rôle important dans la Résistance en Bretagne. Arrêtée par la Gestapo, elle meurt sous la torture en 1943. Elle n’a pas parlé. À partir de correspondance, de documents et d’archives des années 30 et 40, le réalisateur (petit-fils d’Emma) rassemble les morceaux brisés de ces deux vies et montre le destin de ces deux femmes en le replaçant dans le contexte historique de l’entre-deux guerres, puis de l’Occupation en France.

Autour de la séance

Rencontre avec le réalisateur

Programmation thématique : Histoires de jeunesse

Le choix d'une thématique de programmation prend parfois de curieux chemins... Ainsi ces deux chiffres : 18e pour cette nouvelle édition et 10 pour les dix années de coopération culturelle transfrontalière entre le Territoire de Belfort et la République et Canton du Jura. Ces chiffres marquent en général des moments forts dans la vie de chacun d’entre nous : d'un côté, le passage à l'âge adulte et de l'autre le passage de l'enfance à l'adolescence. De quoi finalement concocter une programmation que l'on espère originale, éclectique et qui suscitera l'intérêt des spectateurs des deux régions frontalières. La plupart pour ne pas dire la totalité des films qui y sont inscrits, est le fruit de coups de cœurs pour des histoires prenant leur source dans le réel le plus prégnant, mettant en avant des personnages forts que rend proche et magnifie le regard du cinéaste. Des "Histoires de jeunesse" qui n'ont rien à envier à la fiction...