18e ÉDITION NOVEMBRE 2017Organisé par
Images en bibliothèques

Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

Ce qu'il faut de silences

Un film réalisé par Thierry Augé, Françoise Pillet

Production : La Huit Production, TV78
France, 2016
75 minutes, VF

Philippe Ferro, directeur musical de l'Orchestre d'Harmonie de la Région Centre, a commandé à Richard Dubugon un concerto pour violoncelle.
Le film questionne l'acte de création d'une œuvre originale que l'on va suivre de sa genèse jusqu'à sa création.Tous les acteurs de ce documentaire ont tenu un journal filmé de leur travail en solitaire à l'aide de leurs téléphones portables ou de petites caméras amateurs.
Travaillant à son piano, raturant et griffonnant sur sa partition de papier, orchestrant percussions, trompettes ou clarinettes face à son ordinateur, le compositeur cherche, tâtonne, affirme. Le temps s'écoule au rythme de ses changements de pulls, de la lumière qui tourne autour de lui, de sa barbe qui pousse. La partition élaborée, chacun va la découvrir et la déchiffrer à tour de rôle : le chef d'orchestre, le soliste-violoncelliste, les musiciens de l'orchestre.

Autour de la séance

De la musique plein les yeux au programme de la 3ème édition du festival du film documentaire 50/1 qui se tiendra du 15 au 19 novembre prochain à Saint-Quentin-en-Yvelines. Vous y serez invités à écouter, vivre et regarder la musique racontée par le 7ème art.

Programmation thématique : De la musique plein les yeux

De la musique plein les yeux. Les documentaires sélectionnés vous raconteront, entre autre, le destin de grands noms de la chanson comme le parcours de nouveaux talents. A travers ces films, ce sera également l’occasion pour chacun d’appréhender davantage le travail de composition et d’écriture des musiciens : l’importance des rencontres mais aussi le besoin de s’isoler parfois pour créer. Certains documentaires, quant à eux, parlent de la musique comme d’une méthode pédagogique précieuse, d’une façon de s’ouvrir au monde et aux autres. Enfin, la musique est tour à tour montrée comme un moyen d’expression essentiel, un élément d’appartenance et d’identité ainsi qu’un formidable outil pour le vivre ensemble.

Autres projections de ce film