18e ÉDITION NOVEMBRE 2017Organisé par
Images en bibliothèques

Partager Partager par email Logo Facebook Logo Twitter Logo Google+ YouTube

La Nueva Medellin

Un film réalisé par Catalina Villar

Production : TS poduction
France, 2016
85 minutes, VOST

En 1997, Catalina Villar filmait les adolescents d’un quartier populaire de Medellín, alors « ville la plus dangereuse du monde ». Le poète du groupe, Juan Carlos, y était tué trois ans plus tard.
Aujourd'hui, la ville a changé. Mieux : elle se pose en modèle d’innovation urbanistique.
Ici le fantôme de Juan Carlos rôde, dans le quartier où son ami Manuel, devenu leader de son quartier, révèle les paradoxes de l’innovation urbaine dans une ville qui s’est métamorphosée trop vite.
Là, les parents analphabètes du jeunes poète espèrent obtenir réparation du meurtre de leur fils et la reconnaissance par l'état de son statut de victime.
À partir des écrits de Juan Carlos, qui semblent anticiper le futur, un dialogue émouvant s’établit entre lui et ses parents, forcés de revisiter la vie et la mort de leur fils tout au long de l’interminable procédure administrative.
Sous la nouvelle Medellín, avec ses télécabines immaculées, Catalina Villar fait affleurer la violence passée.

Autour de la séance

Rencontre avec le réalisateur

STAGE / WORKSHOP
LA LETTRE FILMÉE
Les 5 et 6 Novembre 2016 de 10h à 13h et de 14h à 17h
Deux jours pour un atelier pratique de cinéma documentaire, est-ce un impossible défi ?
Imaginer qu’en deux jours on puisse apprendre à filmer, à faire un récit du monde qui nous entoure, rêver simplement qu’on puisse apprendre quelque chose… serait une folie sauf si l’on accepte que tout un chacun sait beaucoup plus qu’il ne le croit. Si l’on accepte qu’une image tournée n’est pas liée au brio technique qui l’a enfantée, mais qu’elle est plutôt l’expression de ce que l’on est et de notre manière de regarder. Qu’elle ne raconte pas le monde, mais la relation que nous entretenons avec lui.
Nos images révèlent notre manière de regarder le monde, de le plier à notre subjectivité. Elles nous ressemblent, à un moment donné de notre vie. Elles ne sont pas meilleures que nous. C’est tant pis et c’est tant mieux.
Cela, on peut supposer qu’en deux jours on puisse s’en rendre compte.
Commettre une image du monde, la montrer, se donner à voir autant qu’on donne à voir, est une expérience forte qui nous engage. Avec nous même, avec ceux qu’on filme, avec l’image elle-même, avec le cinéma. Pouvoir le faire au sein d’un groupe, où chacun a ses propres questionnements, sa vision et son histoire permet de partager de manière intense nos diverses perceptions, de s’ouvrir au monde par celui des autres. De s’ouvrir au documentaire, à ceux que vous voudrez faire, mais aussi à ceux qui existent et qu’on méconnaît.
Encadré et animé par Catalina Villar, ce workshop sera l'occasion pour chacun d'éprouver un peu de cette paradoxale mise à nue qu’est l’écriture documentaire, subjectivité partagée avec cet autre qu’est le spectateur, et ce à travers une forme courte, libre, ouverte, la lettre filmée.
« Le documentaire, c’est ce qui arrive au spectateur » disait justement Robert Kramer. Oui, mais il faut d’abord que quelque chose nous arrive, qui déclenche le désir de filmer !
Renseignements / Inscriptions Centre Culturel Bellegarde 05 62 27 44 88

Tout au long de l'année, le centre culturel Bellegarde organise des ateliers réguliers et des stages autour de l'écriture, la réalisation de documentaires et plus largement la création audiovisuelle:
un atelier d'écriture documentaire, le lundi de 18h30 à 20h
un atelier de réalisation audiovisuelle le mardi de 12h à 13h30
et un atelier de montage vidéo le mardi de 18h30 à 20h30.
Un large choix de stages et de workshop est également proposé: initiation à la réalisation, montage numérique, prise de son pour la vidéo, effets spéciaux...
Renseignements / Inscriptions Centre Culturel Bellegarde 05 62 27 44 88